Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Les joueurs de cartes

Les joueurs de cartes

Les vieux de Campénéac racontaient à qui voulaient les entendre qu'au château de Trécesson se passait des événements inexpliqués. Je n'ai pu résister en passant à proximité de Trécesson de vérifier.

La première nuit que j'ai passé dans les buissons à surveiller la bâtisse, se passa un événement que je n'aurais pas cru si je ne l'avais pas vu moi même.

Les joueurs de cartes

Cette nuit là, la lune était pleine, pas un nuage dans le ciel,les constellations toutes là. Je me serais cru en plein jour sans les chauves-souris qui volaient autour de moi. Le lieu était tellement calme que je pouvais entendre le bruit délicat de leurs ailes, tout en surveillant le pont du château. Au milieu de la nuit comme les anciens me l'avaient prédis je vis des ombres se déplacer. De doux fantômes se dirigeaient vers l'entrée, il se déplaçaient par deux. Ma curiosité a été la plus forte, je me suis approché pour mieux les observer. Des chevaliers avec leurs fiancées à leurs bras se dirigeaient vers la cours centrale du château où un bal était donné. Je fus comme happé par cette foule, la musique, les rondes mais aussi par une odeur fleurie.

Les joueurs de cartes

Un parfum de lilas, de roses provenait du premier étage de la tour principale. Plus je m'approchais plus le doux parfum m’attirait vers cette chambre donnant sur les douves. Là les dames du château de Trécesson se poudraient, se parfumaient et se paraient sans me voir. Le temps d'un battement de cil elles avaient disparu, il ne rayait plus aucun bruit. La chambre était vide, vidée de ses occupantes seul restait l'odeur de roses et de lilas.

Les joueurs de cartes

En sortant de la chambre, sur le seuil des centaines d'abeille mortes d'épuisement à rechercher les fleurs odorantes. Alors que je me dirigeais vers l'extérieur, j'entendis des coups, des cris, des gémissements, dans la chambres du dernier étage de la tour. Sans réfléchir je décidais de gravir la tour pour savoir ce qu'il se passait sans me soucier de se qui m'attendais. Au dernier étage une seule et unique porte sous laquelle de la lumière apparaissait.

Les joueurs de cartes

Avec toutes les précautions possible j'ouvris la porte le plus silencieusement possible. En entrant je vis un grand lit, un guéridon avec deux chandeliers éclairants deux hommes en train de jouer aux cartes.Deux gentilshommes jouant une forte somme en considérant l'amas de pièce d'or sur la table. Ils portaient de belles manchettes brodées, des rubans de satin aux chaussures mais ils étaient furieux. Ils s'accusaient mutuellement de tricher, les menaces remplaçaient maintenant les cris. Ils tapaient des coups de poing sur la table, ils se redressèrent simultanément pour en venir au main, je pouvais voir toute la scène sur le pas de la porte. Un des hommes sorti une dague qui brillait à la lueur des chandelles. Je me mis à crier "NON".

Les hommes se retournèrent vers moi, en un instant la scène venait de disparaître. La seule trace que je n'avais pas rêvé, là, où la table de jeu était quelques secondes avant mon cri, se trouvait sur le sol un tas de pièce d'or.

Les joueurs de cartes

Je décidais de les ramasser, je verrais bien ce que j'en ferais. Une fois les pièces dans ma besace je quittais le château, pour rejoindre le lieu ou je m'était installé pour la nuit. Après un peu de repos bien mérité après une telle nuit, je décidais avant de reprendre ma route de regarder les pièces d'or. En ouvrant mon sac plus de pièces mais à la place un tas de cendre qui s'envola avec la brise que se levait. Plus de trace de cette nuit, les anciens avaient raison de drôle d'événements se passent au château de Trécesson.

Libre interprétation "Des joueurs de cartes fantômes" de C Glot tiré du livre "Contes et légendes de Brocéliande"

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :