Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Saint CADOC

Saint CADOC

Cadoc est le fils d’un petit roi du pays de Galles, il est l’un des Saints les plus célèbres du pays. il vécu au V ème siècles, sa vie est composée d’un mélange de légendes et de faits historiques ou l'inverse ; vous jugerez par vous même. Je vous livre l 'histoire de la création de son monastère.

Saint CADOC

Cadoc et ses clercs parcouraient le pays à la recherche d'un terrain pour construire leur monastère. Après plusieurs mois de marche dans tout le pays de Galles, Cadoc et ses moines s’arrêtèrent sur un ancien site sacré. Ils passèrent la nuit à prier Dieu, pour qu’il leur dévoile l’endroit exact où bâtir leur monastère et qu’il l’apprête et le débroussaille car il n’y avait pas de terre ferme dans cette vallée marécageuse putride d’où n’émergeaient que des touffes de roseaux, à l’exception d’un bosquet sous lequel un sanglier avait sa bauge et au sommet duquel un cygne blanc venait chaque année faire son nid.

Saint CADOC

Quant le saint héros eut fini sa prière, un ange de dieu lui apparut en rêve et lui dit:

« Dieu a entendu ta prière. En te levant au premier matin, tu trouveras l’endroit pour bâtir ton monastère net et bien plan. En y arrivant, tu verras surgir un sanglier blanc, très vieux et tout hirsute, et il s’enfuira, effrayé parle bruit de tes pas. Là ou tu l’auras vu à l’arrêt, tu bâtiras ton oratoire au nom de la sainte Trinité; là où il s’arrêtera la deuxième fois, tu bâtiras ton réfectoire. »

Saint CADOC

Se levant à l’aurore, Cadoc vit, conformément à la prédiction de l’ange, toute la vallée débroussaillée et aplanie selon la volonté de dieu. Le saint homme vint alors, comme l’ange l’avait ordonné, au bosquet au centre de la vallée ainsi nettoyé et vit le grand sanglier solitaire se lever au bruit de ses pas, tandis que le cygne s’envolait tout effrayé de son nid. Le sanglier marqua un arrêt non loin du bosquet et, se retournant, il fixa Cadoc comme pour bien lui faire remarquer l’endroit, puis il s’éloigna un peu, s’arrêta de nouveau, s’éloigna un peu plus et s’arrêta une fois encore. Le saint homme marqua alors les trois stations en fichant trois baguettes dans le sol. A l’emplacement de la première, il construisit un petit oratoire en bois, à celui de la deuxième, il édifia un dortoir, à celui du troisième, un réfectoire.

Libre interprétation du texte de A-M Wade-Ewans, Vitae sanctorum Britannia et genealogiae

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :