Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Porte bonheur

Porte bonheur

Sur un chemin de traverse de Petite Bretagne, il n'est pas rare de cheminer avec un compagnon. Parfois des chiens, chats, oiseaux ont fait une partie de la route à mes cotés, parfois mon compagnon d'infortune était l'un de mes semblables. Lui aussi à la recherche d'une certaine vérité et sagesse. Nous ne faisons ensemble qu'une partie de route ensemble, parfois arrivant à une intersection nos routes se séparent. Certaine fois nous partageons un maigre repas le soir au coin d'un feu de bois. L'occasion d'échanger nos parcours, de raconter certaines anecdotes.

Porte bonheur

Ce soir là, après avoir cheminé en silence avec mon camarade nous nous sommes installés dans une clairière, allumé un feu, dîné en écoutant le vent dans le feuillage. Comme après chaque repas je préparais une infusion, alors que je mettais les herbes à infuser mon compagnon rompit le silence, tout d'abord en remerciant de ne pas l'avoir questionné durant notre journée de marche et pour l'infusion que je lui tentais.

Porte bonheur

Alors que je regagnais la souche que j'avais choisi comme siège, il se mit à me parler de lui, d'où il venait et se mit à me parler de ses ancêtres qui comme lui prenaient la route le moment venu. Au plus loin où remonte sa mémoire il me parle d'Adda son lointain ancêtre Gallois, qui au début du Xème Siècle parcourt le France à la recherche de Druides et Bardes qui comme lui se sont cachées pour ne pas être condamné à mort pour sorcellerie. Il souhaite parfaire ses connaissances sur la nature. Dans les villages, il voit bien qu'il n'est pas le bien venu malgré qu'il parle la langue du pays qu'il parcourt parfaitement, certes avec une pointe d'accent. Pour ne pas se faire remarqué d'avantage il se fait Adam. Le soir il regagne les forêts pour se retrouver avec ses confrères.

Porte bonheur

Ses pas le mène jusqu'à Lutèce, il pense que dans là il va être le bien venu, bien au contraire c'est pire pour lui. Malgré les insultes du à son rang d'étranger Adda reste à Lutèce car il doit rencontrer le grand Druide de la Clairière de Lutèce. Il ne trouve pas le maître mais les geôles de la capitale. Son tort être au mauvais endroit au mauvais moment. Il est accusé de meurtre, il clame son innocence, rien ni fait, il est condamné à une exécution publique. Le jour de son exécution Adda doit avoir la tête tranchée. Mais une coccinelle se pose sur son cou. Le bourreau tente en vain de l'enlever, le coléoptère revient à plusieurs reprise se placer au même endroit. Le Roi Robert II qui assiste à la sentence y voit une intervention divine et décide de gracier Adda.

Druides et Bardes ayant eu vent de l'exécution de l'un des leurs mènent leur enquête et retrouvent le vrai meurtrier qu'ils livrent au Roi.

Son histoire finie mon camarade se lève et reprend sa route malgré la nuit qui est tombée.

Depuis ce jour la coccinelle est considéré comme un porte bonheur ,"la bête à bon Dieu" qu'il ne faut pas écraser.

Libre interprétation d'un comte populaire datant du Xème sur le nom de Bête à Bon Dieu.

Porte bonheur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :