Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Noyale

Noyale

Après mon aventure le long de Blavet (http://luniversdulfin.over-blog.com/le-blavet) mes pas ne m'ont plus conduit vers des paysages de désolation bien au contraire. Comme à mo habitude j'avais marché toute la journée sans rencontrer personne. Alors que je cherche un endroit où passer la soirée mon regard s'arrête sur ces 5 peupliers qui se dressent tel des cierges. bordant une allée. a droite à gauche des collines verdoyantes, le souffle léger du vent fait danser les hautes herbes, j'ai l'impression de marcher au milieu d'un océan de verdure. Au bout du chemin une chapelle, je décide de passer la soirée ici. Rien ne trouble la paix du lieu, autour de moi la nature est d'un calme reposant. Je me laisse bercer par le clapotis de la rivière, qui s'écoule le long d'une énorme arrête rocheuse ressemblant au dos épineux d'un dragon. Cette ligne coupe la plaine herbeuse et livre un étroit passage à l'eau, cela ressemble à la digue d'un étang. Je suis sûr que ce lieu est riche en histoire, la terre à un secret.

Noyale

Cette nuit là je fit un songe. Me voilà dans le corps d'une corneille je survole la plaine où j'étais hier soir, mais nul chapelle. Le long de l'allée 5 jeunes peupliers viennent d'être planté, sur le chemin de terre une jeune femme à la beauté d'un ange et si jeune qu'elle est prise pour une enfant. Je me pose sur l'un des peupliers et l'observe. Chose étrange la mignonne créature porte entre ses mains sa tête, malgré la chose elle continue de marcher. La pauvre a rencontrer lors de son voyage un seigneur débauché qui voulut la contraindre à l'épouser. Elle refusa de s'unir à cette homme, en réponse il lui coupa la tête sur le champs. Elle cherche un lieu pour sa tombe, se sera là après les 5 peupliers.

Noyale

La corneille que je suis devenu s'envole lorsque les hommes viennent construire la chapelle qui abrite le corps de la jeune femme. Le temps passe les villageois viennent régulièrement visiter la dépouille de la martyre pas par compassion mais parce qu'elle fait miracle et soulage les maux. Son bourreau ayant vent de la nouvelle ne peut le supporter. il décide de détruire le monument où elle est enterré. Ses vassaux attaquent à la pioches, aux burins le bâtiment, ce dernier résiste la maçonnerie résiste. Le seigneur décide de la noyer dans les eaux de la paisible rivière. Ses vassaux empilent des rochers les uns sur les autres pour retenir l'eau et former un barrage, inondant ainsi la vallée. J'observe le chantier en survolant le lieu.

Noyale

Les eaux montent, vite déjà elle gagne l'entrée de la chapelle, j'entends le seigneur sur son cheval : "Prends garde petite, l'eau pénètre dans te demeure." Le seigneur est heureux de ce spectacle. Jour après jour il vient voir la montée des eaux il n'attends qu'une chose la destruction de l'édifice. Ce matin là depuis son poste d'observation il voit l'eau qui fait osciller le bâtiment, il ne peut retenir sa joie et s'exclamer:

"Prend garde, petite, prend garde".

La voix douce et claire de la jeune femme lui vint de la chapelle:" Prenez garde mon seigneur à votre digue."

A ces mots le seigneur éperonna son cheval, s'élança au galop pour s'éloigner au plus vite du barrage. A peine eu-t-il le temps de fuir qu'un grondement se fait entendre, il se retourne et voit une lézarde dans la maçonnerie qui retient l'eau.. Une fissure minuscule un doigt suffirait à boucher la fuite. Pas le temps la digue cède emportant avec elle le seigneur. La jeune femme est vengée.

A mon réveille j'observe le bâtiment la juste au niveau de la partie haute des fenêtre à environ 3 mètres du sol une marque comme lorsque l'eau se retire. Suis je encore dans mon rêve, suis je encore la corneille ? La terre est pleine de secret qu'elle ne livre qu'à ceux qui le souhaite.

Libre interprétation de la Légende "L'étang de Renorche".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :