Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

En pays Nervien

En pays Nervien

Cette rencontre aurai très bien pu se passer en pays Turon, en Armorique, en Aquitaine ou chez les Bituriges. Non j'ai fais l'une des plus belle rencontre avec moi même en territoire Nervien.

Alors que les premiers froids sont de retour, je me pose sur cette souche qui vient de me servir de support pour fendre le bois qui alimente le feu que je viens d'allumer.Je contemple les flammes dorées qui danse au grès du vent léger de Nord. Je me laisse bercer de leur danse rythmée.

L'eau qui est sur les pierres du foyer bout avec son mélange d'herbe sauvage, les dernières la prochaine infusion je devrais prendre dans ma réserve d'herbe sèche.Une tasse à la main, mes doigts autour se réchauffent, la fumée du breuvage forme un nuage de vapeur que je suis le plus loin possible. Pas un bruit autour de moi, le crépitement du feu et la nature qui s'endort jusqu'au Printemps. Les mésanges cherchent sous la mousse des souches les derniers insectes. Les pinsons volent d'arbres en arbres dégustant les dernières graines. La nature est sereine. A un mètre du feu un rouge gorge vient chercher un peu de chaleur. Les dernières feuilles restent accrochées aux branches, comme ne voulant pas quitter la source de leur vie. Pourtant elles le devront, elles seront remplacées par de nouvelles, l'Arbre symbole du cycle de la vie, du recommencement..

Un bruit dans le tapis de feuilles rousses me ramène à la réalité. Un couple de merle fait virevolter les feuilles autour d'eux à la recherche de vers. Ils ressemblent à des petites tornades, ils mettent tellement d'énergie à faire voler les feuilles autour d'eux.

Je ne me lasse pas de ce spectacle de la vie, de la nature qui change doucement à son rythme sans contrainte. Le soir commence à tomber, bientôt l'obscurité régnera tout au tour de moi, il ne restera plus que la lumière des flammes comme phare dans cette nuit. Avant que le jour se soit complètement éteint, là derrière le bosquet un bruit dans les feuilles mortes. Un renard roux sort, il se tourne vers moi, me scrute durant un instant. Ne constatant aucun danger de mon côté, il reprend sa quête de nourriture. Il s'arrête et fait un bon, au dessus du sol de plus d'un mètre tous ses muscles sont en action. Je ne vois plus que sa queue sortir du tas de feuille, il en ressort, se tourne vers moi, me regarde, me montre qu'il a réussi sa chasse. Le temps d'esquisser un sourire que mon ami le rusé est parti en courant.

En pays Nervien

Ce soir mon repas est de mon reste d' infusion auquel j'ai ajouter du pain et des pommes de terre. Une dernière tasse de liquide chaud j'alimente le feu, et me roule dans mes couverture sur mon lit de fougère.

Avant de partir dans le royaume des songes, je ne peux que penser à cette journée de contemplation. La vie au rythme de la nature, en la respectant en la remerciant de ce qu'elle nous offre comme présent chaque jour, vaut bien tout l'or du monde. C'est à nous de nous réapproprier des gestes millénaires et de nouveau vivre en harmonie avec la nature et non en guerre contre elle...

Il n'est pas trop tard, je suis l'hôte de la Terre et non l'inverse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :