Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Keris-1/2-

Keris-1/2-

Alors qu'au loin de gros nuages s'amoncellent, gonflés de pluies, les premières rafales annonciatrices de la tempête à venir font plier les roseaux qui m'entourent. Je plie l'échine pour avancer et trouver un abris. Sur la grève derrière moi Cheffig met son petit navire à l'abri dans la crique qu'il connait si bien. Alors qu'il rentre vers sa masures il m’aperçoit, d'un geste de la main il m'invite à le suivre. Tant bien que mal je le rattrape, nous avançons vers les rochers où je peux entrapercevoir juste entre les deux un toit de chaume d'où s'échappe une légère fumée.

Nous entrons dans sa demeure juste avant le plus gros de la tempête qui ne cesse d'augmenter. Cheffig est le dernière représentant de sa lignè pas d'enfants ne prendront sa suite sur la mer. Il vit seul ici, reclus du monde sans voir personne sauf parfois des voyageurs comme moi. Rares sont ceux qui ont le privilège de passer la soirée à partager un repas avec Cheffig. Il partage une motte de beurre, une miche de pain et un bouillon qui est dans le chaudron au dessus du feu. Nous mangeons en silence, du moins je suis silencieux alors que mon hôte bougonne sans cesse entre ses dents. Notre repas fini, Cheffig m'invite à m'assoir en face de lui dans l'âtre dans le second fauteuil. Il sort de sa poche une longue pipe d'écume de mer, la bourre, dans les premières volutes il se met à me raconter une histoire que son grand-père lui racontait. Par la fenêtre je peux voir l'océan démonté, la pluie qui cingle les carreaux, le vent souffle encore plus fort.

Keris-1/2-

"C'est là qu'il a surgit", me dit il tout en tendant le bras vers la fenêtre. " Plein ouest, noir comme la mort, ruisselant d'écume et de goémon. Un Caillou énorme planté au milieu du Raz de Sein et qui ressemble à un corbeau. Ce caillou il s'découvre qu'une fois par siècle et encore pas toujours. Il faut que soient réunies des conditions extraordinaires. Roc'h ar Brini (Le Rocher aux corbeaux) tout le monde en parle sans jamais l'avoir vue, sans en être revenu. C'est une cité merveilleuse, au coeur de la cité s'élève le plus majestueux des palais. Il a été bâti dit on par les nains des Montagnes d'Arez. C'est te dire comme il est beau, tellement il est beau Dahut en a fait sa résidence. Elle y a caché le plus prodigieux trésors qu'il soit au plus profond des caves. Tiens Ulfin regarde, je ne te ment pas." Cheffig me tend une rondelle jaune, c'est une pièce en or que je manipule avec grande précaution. Sur l'une des faces une trident avec des pointes fourchues sur un long manche sur l'autre face un portait de toute beauté, je la reconnait c'est Dahut la princesse au charme envoutant. Je lui redonne la pièce qu'il range de suite dans une bourse qu'il porte à sa ceinture.

Keris-1/2-

"Cette pièce je la tiens de mon grand père qui l'a trouvée accrochée aux goémons sur la plage. Mon ancêtre disait que le signal pour aller sur l'île avait lieu la nuit précédant la grande marée. Des colonies d'oiseaux se rassemblant sur la grève. Le bruissement des ailes, les criaillements incessants et puis le vent. Le vent qui forcit sans cesse, les sifflements et les bourrasques, la pluie qui tombent comme jamais."

Une rumeur confuse et lointaine me tire brusquement du sommeil qui m'a gagné. Une rumeur sourde par delà le tumulte du vent. Cheffig à la fenêtre: " Tu entends Ulfin c'est le signal, habille toi et allons y."

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :