Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Le val sans retour

Je me souviens alors que j'étais tout jeune écuyer de roi Arthur, de sa demi-sœur Morgane. Il était impossible de la contraindre à se comporter comme une princesse. Je l'observais, elle préférait la liberté, la solitude aux études des obligations  et aux honneurs de la cour. Elle aimait la vie, elle ne se privait pas, elle possédait ses châteaux et ses domaines. Il en était un où elle aimait se réfugié avec ses amis et ses amants. Le château du Val Périlleux, `Morgane y avait apporté statues, tableaux, des instruments pour observer le ciel et surtout ses livres rares et précieux refermant les connaissances secrètes des générations précédentes. Morgane je la voyait tel une fée depuis quelle avait été l'élève de Merlin, jamais une femme n'avait eu de tel pouvoir. Je la voyais rarement à la cour du Roi Arthur, quand elle était présente sa majesté naturelle éclipsait toutes les femmes qui étaient autour du Roi.

Toutes et tous la condamnait du fait de sa vie libre, de sa façon de choisir un homme et de le rejeter ensuite. Mais Arthur la protégeait contre tous et la laissait libre de ses choix.

Elle changea quand le chevalier Guyomard entra au service d'Arthur, Morgane savait immédiatement qu'elle avait trouvé l'homme qui ne serait pas qu'une passade. Il ne résista pas aux charmes de la sœur de mon maître.Morgane me confia un jour que l'amour qu'elle vivait avec Guyomard l'inquiétait. Il était très souvent distrait, agacé, la critiquant.

Elle découvrit une nuit que son amant rêvait de la nouvelle servante de la Reine Guenièvre. A la cour du Roi tous le savait et se moquait de Morgane et de la Reine. Morgane était blessée dans son cœur, elle souffrait dans sont orgueil. Morgane et Guenièvre ne pensaient qu'à se venger des amants. La justice de la fée fut expéditive, elle les transforma en pierre pour l'éternité côte à côte sur la crête entourant le château.  Mais Morgane elle qui possédait la haute science, cela ne suffisait pas, elle voulait une vengeance plus sophistiquée. Sur ce Val qui surplombait son château elle tissa un enchantement tel que tous les chevaliers infidèles qui venaient à y pénétrer se trouvaient incapables d'en sortir, prisonniers d'un invisible muraille. La magie de Morgane était elle que ceux qui étaient prisonniers de son charme perdaient le sens du réel.

Au lieu d'une vallée rocheuse et sauvage, et d'un torrent, ils voyaient autour d'eux une douce prairie verdoyante, où sous des tentes soyeuses les attendaient de charmantes jeunes femmes. L'habilité de Morgane leur faisait oublier que le temps s'écoule inexorablement, le séjour paraissait durer quelques jours, quelques semaines tout au plus, alors que hors du Val sans retour les mois et les années s'écoulaient .Peu à peu je voyais les chevaliers du Roi Arthur remplir la vallée, rares étaient ceux qui échappaient à l'enchantement de Morgane.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :