Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

L'appel du Gondor

Aujourd'hui, mon article est un appel à l'aide plutôt qu'une chronique d'où le titre "L'appel du Gondor". Mon ami Bertrand Crapez, auteur de nombreux livre, dont la lecture me régale à chaque fois et en vous les présentant, il a besoin d'un coup de main de nous tous pour que son roman "Le syndrome de Béryl" puisse être édité. Pour la petite histoire, très rapidement le roman devait sortir au début de l'automne chez la maison d'édition canadienne Ada, tout était réglé, signé, jusqu'à la pandémie. Et oui elle touche tout le monde, même les éditeurs qui doivent faire des choix ... vous l'aurez compris ils ont rompu le contrat ... Bertrand n'est pas sans ressource et ne lâche pas facilement la partie. Il monte au front et participe à un concours de polar qu'organise les éditions Fleuve noir. Le gagnant du concours verra son livre édité.' vous avez jusqu'au 31 aout pour voter ICI.
 
J'ai eu la change de pouvoir lire la quatrième de couverture, je n'ai qu'une hâte pouvoir tenir "le syndrome de Béryl" entre les mains, sentir l'odeur de colle, ressentir les pages qui se tournent au fur et à mesure du roman. L'intrigue du livre est basée sur un fait réel, un essai nucléaire de 1962 qui se passe en plein milieu du désert. Qui de mieux placer que l'auteur  pour présenter rapidement et vous donner envie de voter pour. Voilà ce que Bertrand à bien voulu nous dévoiler:
"Le Syndrome de Béryl part d’un fait réel : l’Opération Béryl, un essai nucléaire dans le Sahara algérien en 1962. C’est un fiasco militaire, scientifique, politique mais surtout humain.
La montagne a cédé et un nuage radioactif
a touché Français et Algériens, ministres et simples troufions.
La mutation génétique est quasi indétectable sur le moment, mais 40, 50 ans plus tard… Les Echos font parler la poudre.
Le Syndrome de Béryl propose, sur un fond historique réaliste, un mélange de polar et de super héros « vraisemblables ». Pas de collants moulants, de masque et de cape, mais une enquête avec des flingues, des assassins et des complots. La trame prend aux tripes, pas de noir et blanc, on navigue dans des eaux grises et la foi en l’humanité demeure, tout au long du récit, une flammèche vacillante."

J'aime à croire que l'appel du Gondor ne restera pas vain, vous pouvez y aller les yeux fermer, votez pour le Syndrome de Béryl", ce roman doit être édité.

Pour voter rien de plus simple c'est ICI, après cliquez sur "j'aime", Fleuve Noir vous demandera de vous inscrire pour que votre soit pris en compte, n'ayez crainte vous ne serrez pas harcelés. Je compte sur vous, Bertrand à besoin de vous.

Merci

Images d'archivesImages d'archives

Images d'archives

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :