Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Uinda

 

Thorsberger Moor
Rite d'offrande à la Thorsberger Moor-Schleswig de Sansom J.Goetze

  Dallo, d'un mouvement brusque de l'épaule, tenta de réveiller sa sœur Uinda.  Elle était étendue tout comme lui sur le sol. Dallo  pouvait à peine bouger, les liens de chanvre qui maintenaient ses bras dans son dos le faisaient souffrir.  Il sentait les fibres lui mordre les chairs de plus en plus profondément à chaque mouvement. Ceux de ses pieds étaient moins serrés mais empêchaient quand même toutes tentatives de fuite. Sa sœur de trois ans, son ainée était toujours inconsciente. Ses cheveux formaient un mélange de boue et de sang qui lui couvrait une partie du visage. Dallo avait réussi avec difficulté à la mettre dans une position où elle pouvait respirer aisément.  Quelques heures auparavant, alors  que Dallo se révoltait contre ceux qui voulaient lui attacher les mains, elle avait brisé le nez  d'un jeune guerrier gaulois d'un violent coup de tête qui l'avait propulsé deux mètres en arrière. Il tenait de sa main droite son nez dont  le sang qui s'en écoulait formait une tâche rouge vermillon qui grandissait sur sa tunique. Les  geôliers n'avaient pas été sans réagir... un des leurs lui   avait  assené un violent coup de bouclier. L'umbo avait frappé l'arrière de son crâne. Elle s'était effondrée inconsciente le visage dans la boue formant une gangue qui l'empêchait de respirer. Ils en profitèrent pour la ligaturer avec ses maudits liens qu'ils serrèrent plus que de raison.

   Uinda était revenue  à elle alors que l'astre lunaire était déjà haut dans le ciel. Sa tête lui faisait atrocement mal. Des battements sourds lui martelaient le crâne. Elle scruta les alentours, elle compta une douzaine de gardes armés. Ils les surveillaient dans un semi-sommeil  son frère et et les quelques guerrières et guerriers qui avaient été faits prisonniers. Un peu plus loin elle perçu sur des fers de lances les têtes de leurs chefs de tribu, de ses frères et sœurs. Comment en vouloir à leurs ennemis, ils prouvaient ainsi la bravoure des leurs. Uinda ne pouvait pas dire combien de ceux de son clan étaient morts dans cet affrontement. Elle se souvenait avoir suivi sans aucune hésitation le chef du clan lorsque lui et les druides avaient décidé de prendre les armes contre cette tribu qui vivait de l'autre côté de la Thorsberger Moor*. Uinda ne regrettait pas sa prise de position, elle s'inquiétait pour son jeune frère. Elle fut rassurée de le voir endormi à ses cotés. Dallo l'avait suivie sans vraiment comprendre pourquoi il devait prendre les armes. Il avait cru comprendre que tout avait commencé par une histoire de vol de vaches ...

   Les souvenirs de Uinda étaient flous, surement dû au coup qu'elle avait reçu derrière la tête. Elle revoyait des bribes du combat, sa mémoire ne lui montrait que la violence extrême  du combat. L'odeur du sang se mélangeant à la sueur, à la boue lui revenait lui laissant un arrière-goût lui donnant des haut-le-cœur. Son bras n'avait pas tremblé quand il avait fallu se défendre, un, deux, six ... étaient tombés sous les coups de son épée. Le fils tranchant de sa lame avait sectionné les membres des adversaires alors que son plat avait brisait de nombreuses articulations. Elle entendait encore le son des os qui se fracassaient en multiple morceaux.

   Le soleil se levait à peine quand Dallo se mit difficilement à genoux. Il souriait à Uinda, voir sa sœur vivante le réconfortait. Elle lui rendit son sourire, continua de prier Eponna pour qu'elle vienne les secourir. Uinda se sentait proche de cette déesse sans réellement savoir pourquoi. Eponna répondrait-elle à son appel ? Uinda y croyait et c'était le plus important. Leurs gardes les firent se lever, d'autres guerriers vinrent les entourer. Ils étaient tous en armes, que craignaient-ils ? Une tentative de fuite ? Comment fuir les chevilles entravées ?  Ils comprirent quand les liens qui les empêchaient de marcher furent coupés. Trois ou quatre lances se braquèrent sur chacun des captifs. Uinda aperçut, le jeune gaulois à qui elle avait cassé le nez. Il l'observait à bonne distance, son regard était noir et rempli de colère. Sa haine décupla quand la jeune guerrière lui adressa un large sourire.

   Toute la tribu rassemblée et prête au départ entoura  les prisonniers et  emboita le pas à leur chef de clan et aux druides. La longue procession s'aventura à travers la tourbière évitant tous ces pièges. Elle s’arrêtera au niveau d'un ponton sur lequel le chef s’avançât. Uinda, Dallo et leurs sœurs et frères d'arme furent mis à genoux sans ménagement. Tout le village se répartit autour d'eux veillant à ne pas profaner cette partie de la tourbière. Dallo se tourna vers sa sœur il ne comprenait pas se qui allait se passer. Uinda bien que n'ayant pas l'expérience des anciens réalisa très vite que le clan qu'ils avaient combattu souhaitait les déshonorer. Cela se confirma quand elle remarqua des hommes sur sa droite armés de haches et de marteaux qui se mirent à briser leurs armes, les casques, leurs bijoux ... Elle reconnut le torque qu'elle portait lors du combat. Elle vit son épée se briser sous les coups répétés du marteau et de la hache. Elle se mit  alors à pleurer ...

   La Thorsberger Moor accueillait les offrandes de la tribu victorieuse, alors que les perdants se voyaient privés de leurs biens. Leurs effets offerts aux dieux sans qu'ils n'en  soient les donateurs. Uinda pleurait  maintenant à chaudes larmes , elle aurait préféré mille fois mourir sur le champs de bataille et apercevoir la Morrigan lui annoncer sa fin que d'assister à cette scène. Elle aurait préféré être sacrifiée aux dieux que de devenir l'esclave de l'ennemi.  Mais, elle devait se résigner, elle devait accepter le sort qui lui était réservé. Elle se fit la promesse de tout tenter pour fuir la vie qui les attendait, elle devait bien cela à Dallo qui l'avait suivi sans réfléchir ...

 

*La Thorsberg Moor est une tourbière et un site archéologique près de Süderbrarup en Allemagne, où se sont déroulés des offrandes votives entre les Ier et Ve siècles.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :