Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

16 avril

   Le 16 avril était le 275ème anniversaire de la bataille de Culloden en Écosse. En effet le 16 avril 1746 se déroulait le dernier affrontement entre les troupes jacobites écossaises et l'armée britannique. Cette révolte des royalistes écossais fut la quatrième et la dernière après celle de 1692, 1708 et 1715. Pourquoi ces révoltes? Depuis des siècles l'Écosse est au main de la famille des Stuarts , famille écossaise quii au fil du temps régna également sur l'Angleterre. Au début du XVIIIème siècle tout va changer le Grande-Bretagne  (Pays-de-Galles, Angleterre et Écosse) passe au main de la famille de Hanovre. Bien qu'une majorité des clans écossais est prêté allégeance aux Hanovres en secret la rébellion se prépare pour tenter de remettre sur le trône de Grande-Bretagne un Stuart. Le prince Charles Édouard Stuart dit "Bonnie" va tout tenter.

   Fin 1745 les troupes de Bonnies menacent Londres, ils reviennent Écosse poursuivies par une partie de l'armée Britannique mais aussi par une milice qui vient de former à Londres. Les forces jacobites atteignent Glasgow le 25 décembre 1745 et sont rejointes par des centaines d'hommes. Un affrontement entre les deux clans lors de la bataille de Falkirk verra la victoire des écossais, cependant cela n'empêchera pas l'armée de Bonnie d'être acculée et pourchassée par l'armée Hanovrienne jusque que dans le nord de l'Écosse.

   Le 14 avril l'armée britannique arrive à Nairm, une quinzaine de kilomètres séparent les deux clans. Le 16 avril l'affrontement à lieu dans la lande de Culloden, le prince Bonnie a environ 5000 hommes avec lui alors que les forces anglaises s'élèvent à environ 9000. Le prince Stuart prend lui-même le commandement, la pluie est au rendez-vous rendant le terrain boueux, glissant, la lande bosselée ne joue pas à son avantage. Le moral des jacobites est au plus bas après de longues journées de marches sous la pluie mais les guerriers des Highlands comptent sur leur bravoure, leur fougue, leur force physique leurs cris de guerre. Ils narguent l'armée Britannique espérant qu'ils attaquent pour les tailler en pièces ... Les vingt premières minutes sont un feu sans interruption de l'artillerie hanovrienne touchant les lignes jacobites. Le clan des Camerons décide de chargé suivi par les autres clans. Les tirs anglais intensifient bien dissimulé derrière des murets, des grenades ( primitives) sont lancées sur les Highlanders créant de terribles dégâts, bien qu'une petite partie des jacobites atteignent l'aile gauche de l'armée britannique ils sont décimés par les baïonnettes. Les écossais battent en retraite protégé par un petit contingent irlandais empêchant que la retraite ne se transforme en déroute. En heure de combat environ 1250 jacobites trouvent la mort contre 350 chez les forces hanovriennes.

  Cette défaite entraîne une répression sauvage, les blessé sont achevés ainsi que les prisonniers et ceux qui assistaient au combat.  Les rescapés sont poursuivis avec acharnement, trente-deux s'étant réfugié dans une grange périrent par le feu. Toutes les maisons, granges, tout ce qui pouvaient abrité des jacobites fut incendié, on estime à plusieurs dizaine de milliers le nombre de victimes.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :