Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Nemeton

Aujourd’hui est un grand jour pour Aisling et tous les jeunes gens du clan. La jeune femme à fêter son quatorzième anniversaire il y a quelques mois, l'âge pour devenir une adulte.

La druidesse  et tous ses apprentis préparent depuis plusieurs jours le nemeton pour nous accueillir. Ce lieu sacré qu’elle et tous ceux avant elle vénéraient.  Elle y célèbre toutes nos cérémonies. Aisling connaît bien le nemeton, elle y venait régulièrement en cachette pour épier les réunions et les rites des anciens. Alors que ce jour  dont elle le rêvait tant est arrivé, la peur l'étreint. Aisling sait ce que cela va engendrer, demain, dans une semaine, dans un mois ou avec de la chance dans un an elle prendra les armes contre l’armée romaine qui est en train d' envahir la Gaule. Elle se battra pour les siens,  sa culture, ses croyances, sa terre …

Tout à ses pensée Aisling ne s'est  pas rendue compte qu’ils sont arrivés à l’orée de la forêt. Aisling ressent la magie, la puissance du lieu  qui augmentent  à l’approche du nemeton . Elle se sent soudain bien, rassurée, elle n’a plus peur de ce qui peut l’attendre malgré la solennité du lieu. A la tête des futurs initiés, Aisling marche derrière la druidesse qui pénètre dans le cercle sacré. Le groupe est stoppé net par celui qui veille aux  entrées, le portier.

-Vous ne passerez pas, annonce-t-il d’une voix tonitruante.  

 Toute l’aristocratie du clan qui se trouvait derrière nous en profite pour s’installer à l’extérieur du cercle. Le silence est total même la nature environnante s’est tue.

- La paix est-elle ici et sur le territoire ? demande le druidesse d’une voix que je ne lui connais pas. D’habitude si douce, là, elle semble avoir celle de l’ogre de nos histoires d’enfants.

- La paix est ici est sur le territoire, lui répond toute l’assemblée comme une seul personne.

- Chacun d’entre vous est-il en paix ? Si ce n’est pas le cas qu’il quitte cette assemblée  sur le champs sans se retourner. Continue de questionner la druidesse.

Après un silence qui  semble interminable, ils répondent tous  :

-Nous sommes tous en paix.

Aisling rentre la première dans le meneton en faisant bien attention d’y pénétrer en y posant en premier le pied gauche. Elle tourne sur sa gauche suivie de tous les jeunes. Ils font trois tours du nemeton avant de s’arrêter. Elle cherche le regard de la druidesse qui est au centre du cercle. Elle lui sourit. Cela la rassure., La maîtresse de cérémonie commence en parcourant les quatre points cardinaux. Elle appelle les quatre éléments et les animaux qui leurs sont liés. Est-ce le hasard ou un signe qu’Aisling soit positionnée au Nord. Le dernier des points où la druidesse s’arrête, elle m’adresse un sourire avant les 3 appels de carnyx et de déclamer :

 -Par la reine , la Grande Ourse, j’en appelle les bons esprits du nord.

-Aisling lui répond : Les bon esprits du nord sont là.

Elle s’approche du foyer central où brûle les 7 essences sacrées. Je suis tellement anxieuse que je n’arrive même pas à me les rémunérer. Je cherche au fond de ma mémoire, elles reviennent, le gui, le bouleau, le chêne, le houx le pommier, le pommier, l’if, le noisetier. Je me les récite telle une litanie.  Je sens une main se poser lourdement sur mes épaules me forçant à m’agenouiller et à ne plus bouger. Un bref regard à ceux qui m’entourent me permet de voir qu'eux non plus  ne semblent pas comprendre  ce qui se passe. Elle entend une voix derrière moi c’est  celle de Murchadh  son frère ainé.

- N’aies pas peur petite sœur, c’est bientôt fini.

    Ces paroles me réconfortent juste au moment où  je sens une lame sur mon crâne. L’acier froid au contact de ma peau me fait frissonner. Je sens et vois mes cheveux roux tomber les uns après les autres. Une légère brise se lève son souffle caresse mon crane nu à l’exception de cette touffe  à l’arrière  de mon crane que Murchadh a soigneusement tressé. Je ne les couperai plus sauf si je perds au combat. La druidesse nous invite à ramasser notre chevelure de l’enfance qui est au sol et à la jeter dans le foyer sacré.

J’ouvre la marche. Pour notre sortie, nous effectuons trois tours dans le même sens que lors de notre entrée. Le silence est toujours de mise et aussi lourd. Rejoignant le chemin qui mène au village la plupart de mes camarades s’esclaffent, rient, s’enlacent. Certains se jettent dans mes bras, m’embrassent. Aisling est soulagée mais sa peur du lendemain est toujours là et grandissante.

Notre arrivée au village ne passe pas inaperçue, tout le clan est là formant une grande haie d’honneur. Nos guerrières et guerriers en armes, les levant au ciel.  Nos familles nous jetant fleurs et épis de grain. J’entends mon nom, mes jeunes frères et sœurs m’appellent pour que je les regarde. Je les retrouverais ce soir lors du banquet organisé en notre honneur.

 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :