Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Têtes coupées

"Au retour du combat, ils attachaient les têtes de leurs ennemis à l'encolure de leurs chevaux pour une fois rentrés chez eux, les enclouer devant leurs portes .." Strabon (-63,-24) l'auteur Grec dans son ouvrage "Géographie" mentionne la présence de têtes coupés. Diodore de Sicile une centaine d'année avant notre ère nous relate à peut près les même faits. "Aux ennemis tombés, ils coupent la tête et l'attachent au cou de leurs chevaux. Ils donnent à porter à leurs serviteurs les dépouilles tachées de sang et chantent le péan et l'hymne de la victoire. Ils clouent ces trophées au maisons , ainsi que d'autres le font à l'égard des animaux pris à la chasse. Quant aux têtes des ennemis les plus renommés, ils les embaument avec de l'huile de cèdre et les conservent soigneusement dans une caisse. Ils les montrent aux étrangers en glorifiant de leurs pères eux-mêmes n'ont pas voulu donner ces trophées pour beaucoup d'argent. On dit quelques-uns d'entre eux, montrant une fierté sauvage, se sont vantés de n'avoir pas voulu vendre une tête contre son poids d'or."

Plusieurs textes relatent que les guerriers celtes prélevaient sur le champs de bataille les têtes de leurs ennemis. Nous savons tous que les textes de ceux qui observent sont toujours où du moins très souvent en défaveur des "barbares".  Mais l'archéologie montre que ses textes ne sont pas si erronés que cela .Des études sur des cranes montrent bien que des têtes ont bien été coupées et ramenées au village pour être accrocher sur les murs des édifices publics, des maisons. Certaines étaient plantées sur des pieux comme l'ont prouvés des crânes présentant des perforations caractéristiques. De plus des études plus approfondies démontrent que des crânes étaient oints d'huile de cèdre de façon à les conserver. Ces têtes étaient momifiées après extraction des parties molles, langue, cerveau puis conservées dans des coffres.

Les buts sont multiples et que suppositions. On parle que cela pourrait être une façon de rendre hommage au vaincu? Je n'y crois pas. Dans les croyances celtes un guerrier mort au combat rejoint l'Autre Monde en héros pour renaître par la suite. Comment revenir parmi les vivant sans tête?  Je pense plus que cela correspond plus au fait de montrer sa puissance, sa bravoure, sa force. Conserver les têtes de guerriers ennemis reconnus dans un coffre chez soi durant plusieurs générations à bien à but de prestige, d’exhibition. un guerrier qui revient imaginons avec la tête d'un chef de clan ennemie qu'il a tué sera fier de le montrer aux étrangers et ses descendants également. Je pense que des têtes coupées plantées sur des pieux sur les chemins rejoignant un groupe n'est pas engageant et fait passer son chemin.  Je pense que cette pratique se pratiquait lors des grands conflits, lors de traitrise, vol ...

Des faits existent mais la vérité est enfouie ...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :