Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Belted plaid ou Philabeg

   Si je vous dis Écosse je suis prêt à parier que vous pensez au Loch Ness, châteaux hantés, whisky et kilt. Quatre "emblèmes " mais connaissez vous l'origine, l'usage et les différents kilts ? C'est ce que j'ai envi de partager avec vous aujourd'hui.

 

  Kilt, illeadh beag en Gaélique désigne une jupe portefeuille plissée portée par les Highlanders. Il est fait en pure laine aux motifs colorés, le tartan, qui vient du mot gaélique breacan signifiant tacheté. Kilt viendrait du vieux norrois kjalta signifiant tour/pli d'une jupe froncée. La jupe des Highlands est un plaid plus ou moins long ceinturé à la taille. Selon la longueur du plaid on parle de philabeg ou small kilt  pour le plus petit semblable au kilt moderne et de belted plaid le plus grand qui est un vêtement complet dont la moitié supérieure peut être portée comme une cape drapée sur l'épaule ou remontée sur la tête comme une capuche.

   Belted plaid :

   Le belted plaid est le vêtement emblématique des Hautes Terres. C'est une étoffe de laine mesurant entre 4 et 6 mètres de long sur 1,40 mètre de largeur.  Les premières traces écrites parlant  explicitement du belted plaid remonte à 1594, la description en fait un vêtement porté dans les zones rurales et pauvres. Ce n'est qu'à partir du début du XVIIIe siècle qu'il devient la tenue de toute la population masculine des Highlands. À cette période les métiers à tisser ne peuvent produire des tissus n’excédant pas les 70cm de large, alors le delted plaid est composé de deux morceaux d'étoffe cousus ensemble. Des analyses faites sur des tissus du XVIIIe montrent que les tartans utilisée avaient des couleurs plus vivent et brillantes que ceux que nous avons actuellement. Ce n'est qu'à partir d'environ 1840 que la couleur et les modifs des tartans détermineront l'appartenance à un clan.

  

Le partie libre du plaid pouvait être remontée sur l'épaule gauche  et attachée sur le devant soit par un lien ou une fibule. Elle pouvait est remontée sur les épaules ou la tête pour se protéger de froid ou de la pluie (pour l'avoir testé, très efficace). La dernière possibilité des deux grand plis libre est de les replier et de les maintenir dans le dos au niveau de la ceinture.la ceinture

 

 

Le philabeg ou small kilt:

  Le fèileadh beag en gaélique est attesté en 1728 mais est probablement plus ancien, c'est l’ancêtre du kilt moderne. Il est constitué d'un tartan d'environ 70cm de large, la largeur de fabrication d'un métier à tisser, pour une longueur d'environ 3 mètres. Ce type de kilt semblerait avoir été porté dans toute l'Écosse aussi bien dans les hautes que dans les basses terres. Les philibeg du XVIIIe siècle sont rares voir inexistant , ils sont plus connus par l'iconographie. Le petit kilt semble être une évolution du grand kilt, dont il constitue  la moitié inférieure uniquement.

   Grand ou petit kilt, la technique pour le mettre est la même : on plisse le tartan et c’est la ceinture qui tient le tissu au niveau des hanches. Le terme plisser est d’ailleurs quelque peu exagéré, la plupart du temps, ce ne sont pas de vrais plis bien nets qui forment le kilt, petit ou grand mais plutôt du tissu rassemblé.

Actuellement il n'est pas rare de nous montrer dans des tuto le pliage pour faire de jolis plis au sol et se coucher pour le mettre. Méthode que j'utilisais jusqu'à quelques mois avant d'échanger avec certains spécialises du kilt et d'essayer de le faire les plis debout et de mettre mon kilt debout également. J'avoue avoir bien galéré au départ mais c'est tellement plus rapide à faire et si l'on réfléchit un peu, cela est plus logique. En effet je ne vois pas notre Écossais passer 5 minutes à faire son pliage sur un sol pas forcément propre et humide. Le soucis de le faire debout est que les plis sont moins esthétique ...

 

sources : Saor Alba

                Du Kilt à la Harpe

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :