Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Giant's Causeway

Un géant du nom de Finn MacCool, vivait dans les vertes collines du comté d’Antrim en Irlande du Nord.

Les géants à cette époque, étaient très colériques et belliqueux. Les hommes évitaient de les déranger et les laissaient tranquilles dans leurs collines.

Finn était connu de tous les habitants de l’île d’Irlande, car ce n’était pas un géant ordinaire. C’était le plus fort, le plus féroce aussi. On entendait sa voix résonner à des kilomètres à la ronde !

Sa notoriété dépassait les frontières naturelles de l’île, traversait les eaux, et se répandait jusqu’en Ecosse où vivaient d’autres géants. Le plus redoutable d’entre eux s’appelait Benandonner, et vivait sur la côte écossaise la plus proche de l’île d’Irlande.

  Benandonner n’aimait pas du tout qu’un géant de l’île d’en face lui fasse de l’ombre. Ça le mettait dans une colère folle ! Un jour, vert de rage et de jalousie, il tempêta :

Finn MacCool, je te défie, et si je gagne, l’île d’Irlande sera mienne !

Finn se mit dans une colère noire, il descendit de ses montagnes en faisant trembler la terre sous ses souliers, se précipita sur la côte, et se mit à lancer d’énormes rochers en direction de l'Écosse

   Finn s’aperçut que les rochers qu’il avait lancés en direction de l’autre rive s’accumulaient et commençaient à former un passage dans la mer. Il décida  de continuer ce qu’il avait entrepris, et de former un pont entre l’Irlande et l’Écosse qui lui permettrait d’aller défier Benandonner sans se fatiguer, et en gardant les pieds bien au sec. Il fallut quatre jours à nos deux géants pour terminer le passage. Après un grand souper et une longue et reposante nuit de sommeil, Finn MacCool se leva au petit matin, embrassa sa femme Sadhbh  et lui promit de revenir très vite, avec le kilt du géant écossais en guise de trophée.

   Finn s’engagea avec précaution sur la chaussée s’approchant de la côte écossaise, quelle ne fût pas sa stupéfaction de découvrir Benandonner couché sur la plage, en chien de fusil, ronflant comme un bienheureux.  Finn était fort et courageux, certes, mais il fût surpris de la taille monumentale du colosse écossais, bien plus grand et costaud que lui. Et au lieu de l’affronter, il retourna silencieusement sur ses pas, par là où il était venu.

Sadhbh, ma douce ! Ce géant n’est pas grand ! Il est énorme ! Gigantesque ! Colossale ! Je n’ai jamais vu de géant si… géant ! Quand il s’apercevra que je ne viens pas le défier, il perdra patience et empruntera sans doute à son tour le chemin de pierres qui traverse la mer ! Je n’ose imaginer sa colère !

   Sadhbh eut alors une idée, qu’elle s’empressa de murmurer à l’oreille de son mari. Ni une, ni deux, les époux se mirent à l’œuvre. Elle se mit à coudre de larges morceaux de tissus qu’elle avait rassembler et en quelques heures seulement, elle avait confectionné une tenue aux dimensions gigantesques de son mari. Ce n’était cependant pas des vêtements avec lesquels Finn pourrait aller pêcher dans la mer, ou couper du bois. Non ! Il s’agissait de vêtements pour… bébé. De son côté, Finn rassembla du bois qu’il était allé ramasser dans les environs, et s’affaira à construire un berceau. Un énorme berceau, qu’il plaça près de la cheminée, dans la pièce principale de la maison.

   Au petit matin, alors que la brume encerclait les collines d’Antrim, la maison trembla.

C’était Benandonner, qui avait traversé la mer, et qui frappait à la porte, furieux 

Sadhbh alla ouvrir au géant écossais, et l’invita à entrer dans sa demeure.

Je viens défier ton mari, Finn MacCool, pour savoir lequel de nous deux est le plus fort de tous les géants. Où est-il ?

Il est sorti chercher de quoi souper avec nos neuf grands fils. Je suis Sadhbh, sa femme. Je suis seule à la maison avec notre bébé. Tu dois être fatigué, je vais te préparer du thé. Peux-tu t’occuper de mon fils pendant que je mets l’eau sur le feu ?

   Benandonner, dont la colère s’était dissipée avec ce chaleureux accueil, alla se pencher au-dessus du berceau. Il eût le choc de sa vie de découvrir un enfant aux larges épaules de guerrier, à la barbe drue et aux dents toutes poussées !

Dis-moi, Siadhbh, c’est un beau bébé que tu as là !

– Oh que oui ! Ne m’en parle pas ! C’est notre dernier fils. J’ai mis deux semaines à l’accoucher. Mais rien comparé à mes autres fils, celui-ci est plutôt chétif en réalité.

Si ce bébé, fils de Finn MacCool, était déjà aussi gigantesque, quelle devait être la taille de son père ?

Terrifié, Benandonner parti sans même prendre son thé, et retourna en Écosse par là où il était venu !

Une fois débarrassé de ses vêtements de nouveau-né, Finn s’empressa de féliciter sa femme pour la brillante idée qu’elle avait eue. Benandonner avait effectivement pris peur en voyant l’enfant à l’allure de colosse, et n’avait pas soupçonner un instant qu’il s’agissait de Finn lui-même !

En quittant la côte nord-irlandaise, Benandonner avait cependant bien pris soin de démanteler le chemin de pierres qui reliait les deux îles, pour que le géant irlandais ne puisse jamais venir en Écosse.

Ce qui deviendra la Chaussée des Géants.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :