Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Robert Burns

   Aujourd'hui 25 janvier nous fêtons l'anniversaire du poète Écossais Robert Burns qui est connu également sous le nom de Rabbie Burns, Scotland's favourite "Fils préféré de l'Écosse", the Bard of Ayrshre " le barde de l'Ayshire" ou encore the Bard. Robert est né le 25 janvier 1759 à Alloway devenu la ville de Ayr et il meurt le 21 juillet 1796 à Dumfries. Il est le plus connu des poètes qui écrivaient en scots, bien que la plus grande partie de son œuvre soit en anglais et en light scots, un dialecte plus accessible à un public non-écossais. Ses écrits en anglais, plus politique, sont souvent plus rugueux.

   Rabbie Burns s'intalle à Édinbourg en 1786 où il est considéré comme un poète-paysan par la bourgeoisie et les intellectuels. Malaise que l'on retrouvera dans certains de ses poèmes. Entre 1787 et 1803 plus de 150 chansons populaires populaires écossaises récoltées et retravaillées par Robert seront publé par l'éditeur James Johnson dans "The Scots Musical Museum".

   En 1786, il publie "poems, Chiefly in the Scottish Dialect" son premier recueil de poèmes en écossais. Le succès et lamort de sa fiancée Mary Campbelle le dissuade d'émigrer en Jamaïque. Le 26 août 1787 il est adoubé par Lady Catherine Bruce, une descendante du roi d'Écosse Roberte Bruce. En 1788, il rentre dans le South Ayrshire  à Mauchline où il épouse Jean Armour avec qui il eut 9 enfants. Ils emménagent dans une ferme prés de Dumfries. En 1791 Robert quitte l'agriculture qui est un échec pour travailler dans administration des impôt de la ville de Dumfries. Il est un fervent partisan de la Révolution Française au début pour se rétracter en 1793 devant ses abus.

 

L’œuvre de Robert Burns est inspirée de la vie à la campagne, de la nature et de culture populaire est aussi nourrie de nombreuses références à la poésie classique et contemporaine. Il refuse les normes critiques de son époque. Sa poésie, d'une grande sensibilité, a contribué à l'éclosion du romantisme dont il est considéré comme l'un des pionniers. Après sa mort il deviendra un icône de la culture de l'Écosse et de la diaspora écossaise, sa vie et son œuvre sont devenus l'objet d'un véritable culte au cours des XIXe siècle et XXe siècle, son influence marquera longtemps la littérature écossaise.

En plus de ses compositions originales, Burns a recueilli des chansons populaires provenant de toute l'Écosse, en les adaptant ou les réécrivant souvent. Son poème, et chant "Auld Lang Syne"  est souvent entonné lors de Hogmanay (le dernier jour de l'année) et "Scots Wha Hae" servit longtemps d'hymne national officieux du pays.

Extrait de Scots Wha Hae:

Par les malheurs et les douleurs de l’oppression

Par tes fils dans des chaînes serviles… chaînes

Nous drainerons nos plus chères veines

Mais ils seront libres !

Laissons tomber les fiers usurpateurs

Des tyrans tombent dans chaque ennemis

La liberté est dans chaque coup

Faisons-le ou mourons !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :