Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'univers d'Ulfin

Un voyage dans un monde contemporain et de légende.

Artio

Artio

Après une journée complète de marche dans la magique forêt de Brocéliande, du levé au couché du soleil, d'est en ouest. Mon seul point de repère, mon seul guide est l'astre solaire, comme à mon habitude je marche sans but réel, je ne cherche pas à atteindre un point particulier. Le soleil, la nature autour de moi, l'énergie qui se dégage de la forêt, me suffisent. Durant la journée je n'ai pas rencontré un seul individu de mon espèce, juste des mésanges, pinsons, bruants et bien d'autres encore, des traces de mammifères préférant fuir les hommes: "Que je les comprends !!"

Artio

Le soir venant j'entre dans ce village, je sens la fatigue m'envahir, j'ai besoin de me poser quelques heures avant de trouver un lieu pour jeter mon sac pour la nuit. Au détours d'une rue je vois une petite auberge, bien que cela ne soit pas dans mes habitudes de fréquenter les bars, là je me sens attiré par le lieux, "la bague" frémis. Je suis mon instinct....

Poussant la porte, j'entre dans un univers auquel je ne m'attende pas. Pas de peur juste de la surprise, je ne suis pas dans une auberge du XXIème Siècle, l'impression de faire un bon dans le passé. Le lieux est tenu d'une main de maître, tellement propre que l'on peut manger par terre. L'ambiance, la décoration ne datent pas d'une autre époque mais me ramène à la féerie de Brocéliande.

Je m'installe à la seule et unique table de châtaigné, où un homme est déjà attablé. Le maître des lieux m'apporte une cruche d'eau fraîche ainsi qu'une gigantesque assiette de soupe de légumes. Je ne me fais pas prié et déguste avec grand plaisir ce repas. Mon assiette finie mon hôte m'apporte une tasse d'infusion. Je reconnaît certaines plantes, menthe, bourrache, tilleul .... L'homme en face de moi tout en sirotant son infusion, commence à me conter une histoire.

Artio

"Ulfin, toi qui a traversé La Forêt n'as tu pas vu Artio ? La déesse des forêts et tout particulièrement celle ci. Les forêts qui recouvraient et qui recouvrent encore un peu la grande Celtique. Artio accepte auprès d'elle des mortelles qui deviennent ses compagnes et ses prêtresses à la condition qu'elles restent chastes. il y a fort longtemps l'une d'elle s'appelait Matu, belle comme jamais prêtresse il n'y eu, un corps élancé, habille à la course. Matu se dévouait à la déesse, cependant par un bel après-midi comme aujourd'hui elle fit la rencontre du dieu Dagda qui se promenait dans le bois. Matu ne put résister aux charmes de Dagda elle ouvrit complètement son cœur au dieu chevelu malgré l'interdiction. Plusieurs mois passèrent, et Matu avait de plus en plus de mal à dissimuler au regards d'Artio son ventre qui s'arrondissait. Matu tremblait sans cesse à l'idée d'avoir manqué à sa parole donnée à la déesse et de n'avoir pu respecter les vœux des prêtresses. Un matin alors que Matu se baignait dans la rivière, Artio remarqua l'état de son vente. La déesse entra dans une colère noire et changea Matu en Ourse.

Celle-ci s'enfuit et la déesse se lança à sa poursuite en lui décochant force flèches. Blessée, elle invoqua le nom de Dagda, qui la saisit et ne trouva rien de mieux, pour la dissimuler à la vengeance d'Artio, que de la "cacher" dans le ciel en faisant cette constellation appelée depuis la Grande Ourse.

Or il s'agit de la constellation la plus visible dans le ciel boréal et c'est là que la ruse du dieu Dagda prend toute sa saveur : Matu est bien cachée, parce que tout le monde la voit !"

Artio

Son histoire finie l'homme se leva et partie. Mon hôte vint me voir pour me proposer le gîte, que j'accepte avec plaisir car dehors il fait nuit noire, par la fenêtre je peux voir la constellation de la Grande Ourse.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :